Dégât des eaux : procédure à suivre avant de réaliser des travaux

Lorsqu’on a un dégât des eaux chez soit, on a envie de vite refaire la ou les pièces qui ont subi cette dégradation. Mais attention à ne pas faire n’importe quoi en voulant trop vite refaire son intérieur. Il y a une procédure importante à suivre pour éviter les problèmes avant qu’ensuite vous ne fassiez vous-même les travaux ou les confiez à un artisan professionnel. 

Dégâts des eaux : respectez la procédure

La première étape est administrative et consiste à contacter votre assurance habitation afin d’être certain d’être indemnisé pour la réalisation par la suite de vos travaux (peinture par exemple). Pour plus de sécurité, envoyez votre déclaration par courrier recommandé avec accusé de réception afin d’en conserver une trace écrite.

Faire votre rapport sur le dégât des eaux

Afin de bénéficier de travaux de réhabilitation, il vous faut remplir ce fameux rapport en indiquant le plus précisemment possible tous les détails : lieu de la catastrophe, ses causes, les circonstances et les dommages constatés.

Si la cause du dégât des eaux est imputé à un autre logement, il faudra alors aussi compléter un constat de dégât des eaux avec la personne qui occupe le logement. Si cette personne refuse, n’hésitez pas et envoyez une lettre de mise en demeure .

Ajoutez des photos à vortre dossier, photos attestant des dégâts et leur éventuelle progression.

Attendez l’expert qui fera son évaluation évaluation après avoir reçu le document. Sa mission est de définir les origines des dommages et le coût des travaux à effectuer.

La réponse de votre assurance

Patientez … Après les résultats de l’expert vous recevrez une proposition d’indemnisation que vous pouvez accepter ou contester. Le montant d’indemnisation est censé vous être envoyé dans le mois. 

Ensuite… vous êtes libre de vous déplacer et de contacter un peintre ou de réaliser vous-même l’œuvre. Faites-vous établir des devis et présentez-les avec vos factures à votre assureur pour être sûr d’être remboursé de la totalité du coût des travaux.